Les murales-hommages de la Petite Bourgogne

Quartier emblématique et populaire de Montréal, la Petite-Bourgogne embrasse depuis toujours une atmosphère festive, artistique et chargée d’histoire. Accueillant une nouvelle communauté noire au tournant des XIX et XX siècles, l’ancien «Harlem du Nord» devient rapidement un havre pour les artistes.

Retour sur 4 murales qui mettent à l’honneur ceux qui ont participé à façonner l’histoire des Noirs au Canada.

#1 Un hommage coloré à Nelson Mandela

Sur un mur de l’église Union Unie, au 3007 rue Delisle, la murale « Un long chemin vers la liberté » se tient fièrement. C’est sous la direction de l’artiste Franco-Égalité et en collaboration avec MU que cet hommage à Nelson Mandela a vu le jour. Celui-ci souligne la visite de Nelson Mandela à Montréal il y a 30 ans, le 19 juin 1990, soit quatre mois après sa libération de la prison où il avait passé plus de 27 ans.

Franco-Égalité est un artiste, illustrateur et directeur artistique. C’est grâce à son univers coloré et vif qu’on le reconnait. Fortement inspiré par l’expérience humaine, la lumière du soleil ou encore le cubisme, il présente un univers graphique ou les mouvements et les formes prennent une élégance minimaliste.

En savoir plus sur l’artiste

 

#2 « Jazz born here », ou 88m² d’Oscar Peterson

 Après la mort d’Oscar Peterson en 2007, MU, accompagné de l’artiste Gene Pendon a rendu hommage à la légende du jazz au sein de son quartier natal. Érigée sur une façade des HLM Îlots Saint-Martin, au coin des rues des Seigneurs et Saint-Jacques, la murale a été réalisée en 3 semaines seulement.

Au-delà d’une œuvre retentissante et presque nécessaire, ce projet a également permis à la communauté du quartier de participer à sa conception. Des jeunes de 13 à 17 ans ont ainsi pu s’initier à l’art mural. Des bancs, des murs et des bacs à fleurs ont aussi été décorés de mosaïques de mêmes couleurs que la murale sous la direction artistique de Laurence Petit.

En savoir plus sur l’artiste

#3 Hommage à Oliver Jones dans le quartier qui l’a vu grandir

À l’occasion du 80e anniversaire d’Oliver Jones (11 septembre 2014), MU rend hommage à l’immense talent de ce grand montréalais, pianiste et professeur, en réalisant une murale extérieure d’envergure et pérenne dans le quartier Petite-Bourgogne qui l’a vu grandir. Cet habitué du Festival international de Jazz de Montréal (qui célébrait ses 35 ans d’existence en 2014) est maintenant immortalisé sur le mur des Habitations Albert, près du Parc des Jazzmen, par les muralistes Dan Buller et Five Eight.

Né en 1934 au sein de la Petite-Bourgogne, à quelques pas de chez Oscar Peterson, Oliver Jones fait ses débuts comme pianiste à l’âge de cinq ans dans une église montréalaise. Pianiste de renom, compositeur, musicien de jazz, professeur de musique… Oliver est une personnalité incontournable qui a contribué à la réputation jazzy et artistique de la Petite-Bourgogne.

En savoir plus sur l’artiste

#4 Daisy Peterson Sweeney, bâtisseuse culturelle

Oscar Peterson n’était pas le seul de sa famille à briller par son talent! Daisy Elitha Sweeney (née Peterson), enseignante, pianiste et organiste est une musicienne accomplie,  ainsi que la sœur aînée et première enseignante du célèbre pianiste de jazz Oscar Peterson. C’est le 23 octobre 2018 que MU, avec l’artiste Kevin Ledo, inaugurent cette immense murale dans l’arrondissement du Sud-Ouest, rendant hommage à la grande dame du jazz.

Située au 1791 rue Saint-Jacques, à l’angle de Saint-Martin, l’oeuvre s’ajoute à celles déjà réalisées dans le secteur en hommage aux deux grands jazzmen, Oscar Peterson et Oliver Jones. Elle vient enrichir la collection « Les bâtisseurs culturels » qui vise à reconnaître l’inestimable contribution des créatrices et créateurs de la métropole de différentes disciplines artistiques, qu’ils soient montréalais d’origine ou d’adoption.

En savoir plus sur l’artiste